10 leçons à retenir #Sira, le commencement

 

seminaire_sira

 

  1. En révélant comme premier mot « Lis », Dieu souligne que la proximité de Dieu ne s’atteint qu’en passant par la porte du savoir.
  2. Le Messager de Dieu (saw) était parfaitement intégré à la Mecque avant la prophètie. La preuve est qu’il participa à la rénovation de la ka‘ba et au pacte d’al-Fudûl au côté des idolâtres.
  3. Alors que les esclaves rêvaient de liberté, Zayd souhaitait rester auprès du Prophète (saw). Devant son père venu le chercher, il dit : « J’ai vu en mon maître des choses qui me le font préférer à tous, à tout jamais ».
  4. Si le Prophète (saw) a commencé sa mission à 40 ans, tout homme doit savoir en atteignant un même âge quel rôle il doit jouer dans le monde d’ici-bas.
  5. Les différentes étapes ne la prédication nous font conclure qu’avant de changer le monde, le croyant doit réformer son cœur, sa famille puis la société dans laquelle il évolue.
  6. Malgré la calomnie et les persécutions, Dieu interdira aux musulmans de se défendre, car le monde ne peut être guidé par des Hommes qui n’arrivent pas à se maîtriser.
  7. L’année de la tristesse, le Prophète (saw) et les musulmans vont pleurer la mort de Khadîja et celle d’Abû Tâlib. Faut-il rappeler que ce dernier était un idolâtre ?!
  8. C’est après 11 ans de prédication et de persécution que l’espoir jaillira. La lumière viendra de Médine. Dieu répond à celui qui patience et persévère dans Sa voie.
  9. Pour faire taire le Prophète (saw), ses ennemis lui proposeront deux choses : pouvoir et l’argent. Le croyant doit se montrer vigilent, car ces deux éléments peuvent le détourner de sa voie.
  10. Le Prophète (saw) n’a jamais souhaité quitter la Mecque pour Médine. Il en a été forcé et n’avait pas le choix. Quitter son pays ne doit donc pas être un objectif en soi, mais une porte de sortie.